Usina de Letras
Usina de Letras
198 usuários online

Autor Titulo Nos textos

 

Artigos ( 62407 )

Cartas ( 21335)

Contos (13272)

Cordel (10452)

Cronicas (22546)

Discursos (3240)

Ensaios - (10448)

Erótico (13578)

Frases (50801)

Humor (20074)

Infantil (5487)

Infanto Juvenil (4810)

Letras de Música (5465)

Peça de Teatro (1377)

Poesias (140871)

Redação (3319)

Roteiro de Filme ou Novela (1064)

Teses / Monologos (2437)

Textos Jurídicos (1962)

Textos Religiosos/Sermões (6235)

LEGENDAS

( * )- Texto com Registro de Direito Autoral )

( ! )- Texto com Comentários

 

Nota Legal

Fale Conosco

 



Aguarde carregando ...
Textos_Religiosos-->Sobre o odor de santidade... -- 25/06/2023 - 19:11 (Brazílio) Siga o Autor Destaque este autor Envie Outros Textos

 

 

 

'expression odeur de sainteté, attestée après 16501, désigne à son origine l'odeur agréable que certains saints ou bienheureux, appelés myroblytes(terme issu du grec médiéval μυροβλύτης [myroblýtês] signifiant « d’où jaillit de la myrrhe »), sont présumés produire miraculeusement après leur mort depuis leur cadavre ou relique. Cette exhalaison peut parfois se produire de leur vivant.

 

Dans la littérature chrétienne, on trouve fréquemment l'expression « mort en odeur de sainteté » dans les hagiographies des saints et les biographies des bienheureux ou de personnages particulièrement pieux

« Mourir en odeur de sainteté, c'est, dans le langage courant, mourir en état de grâce ; vivre en odeur de sainteté, c'est être assez pieux pour être regardé comme un saint ; depuis plusieurs siècles, ces formules n'ont plus qu'un sens figuré et la plupart des écrivains qui les emploient aujourd'hui ne leur en connaissent pas d'autre. Mais les historiens des mystiques ont toujours protesté contre cet usage de leur langue : l'odeur de sainteté est pour eux un fait réel ; quand ils racontent qu'un saint en a été gratifié, ils veulent dire que, durant sa vie ou après sa mort, son corps a exhalé des odeurs agréables, et ils citent des cas nombreux où le prodige a paru manifeste2. »

Dans le langage laïc courant, l'expression est devenue, par métonymie, le synonyme d'être « bien vu » ou « dans les bonnes grâces » d'une personne ou d'une institution.

Comentarios
O que você achou deste texto?     Nome:     Mail:    
Comente: 
Perfil do AutorSeguidores: 9Exibido 71 vezesFale com o autor